Vous connaissiez (peut-être) les petites annonces de la presse spécialisée: «Vous aimez partager du bon temps entre amis?» «Vous cherchez un compagnonnage pour les longues soirées d’hiver?» Chaque point d’interrogation comme un hameçon dans une mer de possibles.

Plus tard, vous avez (peut-être) découvert L’Amour est dans le pré, ADP pour les intimes, télécrochet romantico-agricole diffusé sur M6 depuis 2005, au cours duquel agriculteurs et agricultrices tentent de trouver une relation à la hauteur de leurs ambitions professionnelles.

Aujourd’hui, vous découvrirez (peut-être) avec autant de plaisir Au cœur des champs, un podcast natif sensible et intelligent de Terre et Nature, qui s’intéresse aux histoires d’amour des paysans suisses… «Car il n’est pas toujours facile de cultiver l’amour quand on cultive la terre.» Lancé en février dernier, ce rendez-vous mensuel d’une dizaine de minutes, proposé par la journaliste Lila Erard, donne la parole à celles et ceux qui se consacrent corps et âme à leur exploitation et tentent, entre deux journées de seize heures, de trouver un ou une bien-aimé·e.

Des clichés qui collent aux bottes

Si vous ne deviez en écouter qu’un, faites la connaissance de Michel, agriculteur vaudois, autrefois marié et père de famille, tombé fou amoureux de Christophe il y a vingt ans: «Dans la campagne, dans la ferme, déjà on ne parle pas de sentiments, on ne parle pas de sexe, les grands trucs de la vie, existentiels, on n’en cause pas, donc bien sûr qu’on ne cause pas d’homosexualité non plus.» Dans l’épisode sobrement intitulé Etre agriculteur et homosexuel, Michel raconte les clichés qui lui collent aux bottes. «Vu de la ville, on dit «Ouais, les agriculteurs, c’est des gens rétrogrades», mais si l’un d’entre eux montre son côté sympa, décontracté et bienveillant, y a plus aucun problème. […] Dans le petit milieu de l’homosexualité suisse romand, il y a des sites de rencontre; on commence à connaître un peu les gens. On a fait un petit groupe aussi, de temps en temps on se retrouve, on s’est appelés «les paysans rigolos», on s’amuse, on cause, on se fait une petite raclette. C’est sympa. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.» A bon entendeur.

Retrouvez tous les podcasts du «Temps»

Et si d’aventure vous aviez encore dix minutes à consacrer au Cœur des champs, écoutez donc Lisa, 18 ans, dans l’épisode nommé Jeune Agricultrice recherche l’homme idéal. «Pour moi, en tant que femme dans l’agriculture, c’est vrai que c’est difficile de trouver quelqu’un parce que les gars s’imaginent tout de suite qu’on est sales, qu’on ne prend pas soin de nous, et c’est dommage que les hommes s’arrêtent à ça: «L’agricultrice, c’est un homme, quoi.» L’amour, elle l’attend dans sa ferme, de pied ferme, et non sans humour. A l’écouter, on ne peut s’empêcher de se demander: et si le podcast était la meilleure manière de le trouver?

«Au cœur des champs» par Lila Erard, produit par «Terre et Nature»

D’autres chroniques «T Radio»: