Si vous avez pour habitude délicieusement coupable d’aller traîner votre souris là où germent les élucubrations complotistes, vous êtes certainement tombé, à la mi-mars, sur le billet d’un certain Etienne Duhamel indiquant la chose suivante: «Après enquête, nous sommes en mesure d’affirmer qu’Emmanuel Macron porte une perruque depuis 2019.» Publié sur le club de Mediapart, le texte a très vite été balancé à la poubelle par les modérateurs d’Edwy Plenel. L’affaire était en effet tirée par les cheveux – et ni plus ni moins absurde que l’accusation portée il y a quelque temps contre Hillary Clinton de se nourrir de bébés pour conserver le teint frais (on résume).