Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
«Cook, Serve, Delicious! 2!!» propose au joueur de confectionner des plats pour des clients pressés.
© DR

Pixel et poivre

«Cook, Serve, Delicious! 2!!», un jeu vidéo qui met l’eau à la bouche

Le plus difficile dans ce jeu n’est peut-être pas de préparer des plats le plus vite possible, mais de résister à l’envie bien réelle de tout manger

Malédiction. Il est presque vingt heures, soit bientôt l’heure de pointe dans mon petit fast-food. Je suis pourtant loin d’être prêt à nourrir les hordes de clients affamés qui vont bientôt s’agglutiner à mon comptoir et réclamer pitance. Mon présentoir est aussi vide qu’une épicerie soviétique. Mes nuggets de poulet, que j’avais gardés au chaud, sont sur le point d’être périmés. Je n’ai préparé aucun hamburger et, pour couronner le tout, il n’y a plus de glaçons dans la fontaine à sodas. Oh, et je crois qu’il faut changer les pièges à souris, aussi. Mais je le ferai sans doute en revenant du vide-ordures. Bref, le service de ce soir semble bien mal parti.

Cook, Serve, Delicious! 2!! (oui, avec trois points d’exclamation) est un jeu vidéo récemment sorti sur PC, et attendu d’ici au début 2018 sur PlayStation 4. Développé par David Galindo, le titre nous met dans la peau d’un apprenti cuisinier dont la tâche consiste, comme le nom le suggère, à préparer et à servir les commandes des clients.

Tout se passe à l’aide des touches du clavier. Ainsi, pour satisfaire ce hipster qui vient de me demander un hot-dog sans gluten, il faut presser successivement les touches correspondant à chaque ingrédient (pain premium, oignons, moutarde, ketchup): P, N, M, K puisque vous vous posez certainement la question. Facile. Sauf que là, j’ai oublié de faire cuire les saucisses: il va y avoir de l’attente, si bien que le barbu finit par s’en aller fâché et bien décidé à me laisser un commentaire désobligeant sur les réseaux sociaux.

Le but dans tout cela? Parvenir à effectuer un service parfait, en honorant toutes les commandes dans les temps impartis, pourquoi pas en proposant des accompagnements et autres extras qui feront enfler la recette du jour, et évidemment en maintenant une propreté irréprochable dans les locaux.

Jouer à Cook, Serve, Delicious! 2!! avant l’heure du repas relève de la torture, tant le titre met les sens à rude épreuve. Contempler les illustrations, préparées avec amour, des centaines de plats disponibles (steaks juteux, ragoûts épicés, ramens fumants, crèmes glacées…), manipuler les ingrédients, dans une cuisine où jamais ne cessent le doux frémissement d’un bouillon ou le crépitement d’une noix de beurre en train de fondre: que celui capable de jouer sans saliver me jette le premier torchon à la figure.

Satisfaire la clientèle est un combat quotidien, et les échecs seront nombreux. Mais, comme pour un bon poulet frites dominical, le jeu a un petit goût de «reviens-y». Et prend tout son sens à deux joueurs, lorsqu’il faut travailler en équipe et partager les tâches le plus efficacement possible. Préparer à manger en hurlant sur ses collègues: Cook, Serve, Delicious! 2!! est peut-être plus proche de la réalité quotidienne des cuistots qu’on pourrait le penser.


«Cook, Serve, Delicious! 2!!». Vertigo Gaming Inc. Sur PC (Steam) – 13 CHF

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a