Une rumeur sur le coronavirus affirme qu’il serait le fruit d’un brevet déposé aux Etats-Unis arrivant à expiration et que sa propagation aurait pour but de vendre des vaccins. En réalité, ce brevet ne concerne pas le coronavirus actuel baptisé «2019-nCoV», mais le SARS-CoV responsable du SRAS, ou syndrome respiratoire aigu sévère, en 2002 et il n’existe aujourd’hui aucun vaccin pour lutter contre cette épidémie. Une autre estime, sans preuve formelle, que le virus proviendrait de la consommation d’un mets chinois: la soupe de chauve-souris. Même si la piste animale est au cœur des recherches menées sur les origines de ce virus, d’autres animaux sont suspectés comme le serpent, indique un article du Journal of Medical Virology publié mercredi 22 janvier.

Lire aussi: Le coronavirus chinois en cinq questions