«Je porte une certaine attention à la façon dont je m’habille, mais je me préoccupe avant tout du confort! Pour moi, c’est le truc ultime. Jamais je ne vais porter une pièce dans laquelle je ne suis pas à l’aise, même si elle est magnifique. Je veux être bien dans mes baskets. Après, j’aime avoir mon esthétique, mon petit truc un peu personnel. J’apprécie de porter des couleurs originales, ou des vêtements qui sortent un peu de l’ordinaire. Ça va peut-être choquer, mais je suis une grande adepte du mariage entre le rouge et le noir. Plein de gens qui travaillent dans la mode ou l’art vous diront que ces deux couleurs ne vont pas ensemble (rires). Evidemment, je m’habille principalement en friperie, notamment pour le côté unique des habits que j’y trouve. Je m’autorise un ou deux écarts par année dans des magasins de fast fashion, mais seulement quand quelque chose me tape vraiment dans l’œil! Quand j’étais plus jeune, j’ai aussi beaucoup été influencée par la mode coréenne. Je trouve qu’il y a un côté plus stylisé assumé dans la manière de s’habiller: on ne se préoccupe pas de paraître «normal» en portant un jeans et un t-shirt blanc.»

«J’ai trouvé ma veste dans une friperie à Lisbonne. C’est un ancien habit de travail. Il y en avait neuf identiques dans le magasin. J’étais avec des amies et nous en avons toutes acheté une. C’est devenu la tenue des vacances.»

«Le t-shirt appartient à mon copain… Ça doit être un truc qu’il a reçu en étant bénévole dans un festival. Il fait de la peinture et il y a plein de taches de couleur dessus. Je trouve que ça se marie plutôt bien avec ma salopette.»

«La salopette n’est pas à moi non plus! C’est la colocataire de mon copain qui me l’a offerte. Elle est très confortable, avec plein de poches pratiques. Je trouve que c’est un habit intéressant, qu’il est possible de revisiter de plein de manières différentes.»

«J’ai une forte attache émotionnelle pour mes bijoux. La plupart viennent de ma famille. Les boucles d’oreilles sont à ma mère, deux de mes colliers viennent de mes grands-mères, et le troisième, je l’ai acheté en vacances avec mon amie d’enfance.»

«Les chaussures, c’est un cadeau de ma mère. Je ne sais pas exactement d’où elles viennent mais elle s’est souvenue que j’aimais les baskets avec un aspect brillant. J’avais d’ailleurs une ancienne paire cuivrée. Elle m’a offert celles-ci, qui sont un peu argentées.»

«Les chaussettes appartiennent à mon copain. Je les lui ai piquées, car je n’avais plus de paires propres (rires). Malgré leur côté fantaisiste, je trouve qu’elles se vont bien avec le reste de ma tenue.»

Découvrez les looks des autres jeunes de notre série «Bêtes de style»: