La maison Christian Dior Couture a annoncé mardi avoir engagé une procédure de licenciement à l’encontre de John Galliano en raison du caractère «particulièrement odieux» du comportement et des propos tenus par le directeur artistique dans la vidéo rendue publique par le Sun.

Déjà que John Galliano avait été interpellé la semaine dernière par la police pour avoir insulté un couple à la terrasse d’un bar proche de son domicile parisien. Déjà que, selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait tenu des propos antisémites. Déjà… déjà… Et voilà que son cas s’est aggravé, que les plaintes se sont accumulés. Car il a affirmé «adorer Hitler». Rien de moins.

Ce, dans une vidéo amateur diffusée sur le site du Sun, tournée, selon le tabloïd britannique, dans un café parisien, où il lance aussi à une personne hors champ: «Les gens comme vous devraient être morts. Vos mères, vos ancêtres, tous devraient être gazés.» Bon, il n’y avait pas l’air très frais, l’ignominieux. Même passablement imbibé, disons. «Vous avez un problème», lui dit une femme, que l’on ne voit pas à l’écran. «Avec vous. Vous êtes laide», lui rétorque John Galliano pour tout arranger.

Tout cela ne serait que peu digne d’intérêt si Internet n’avait pas tout changé. Désormais, même les plus puissants de ce monde, les plus influents auprès d’une certaine jeunesse, peuvent se faire piéger aussi bêtement. «L’homme qui a filmé la scène, explique Slate.fr., un ami du couple à qui s’adressait Galliano, a confié au Sun: «Galliano était seul et sirotait son verre quand nous nous sommes assis à la table à côté de lui. Il n’arrêtait pas de s’immiscer dans notre conversation, faisant des commentaires sur nous et ce que nous disions. Nous savions qui il était. Il est facilement reconnaissable.»

Facilement, oui. Car Juan Carlos Antonio Galliano Guillén, né il y a cinquante ans à Gibraltar, est un créateur considéré comme très talentueux. On adore son excentricité. On se pâme devant son iconoclasme. Mais à ce stade, on ne le reverra pas de sitôt sur les podiums de haute couture.