Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Gilles Pache, Directeur des Programmes de la Radio Television Suisse (RTS). 
© MARTIAL TREZZINI, Keystone

Médias

Le directeur des programmes de la RTS quitte ses fonctions

Numéro 2 du diffuseur public, Gilles Pache quittera ses fonctions à l'été 2016

En plein débat sur les missions du service public audiovisuel, le numéro 2 de la RTS s'en va. Mais il n'y a aucun rapport, assure-t-il. En poste depuis six ans, le directeur des programmes Gilles Pache invoque des raisons personnelles pour motiver son choix de «passer la main».

Dans un courriel adressé à l'interne, il explique que sa décision n’est pas liée à la situation actuelle de la SSR ou de la RTS, mais au poids et à la taille du département qu’il dirige. La question a été discutée depuis le printemps 2015 avec Gilles Marchand, directeur du diffuseur public. Selon la RTS, il prendra une retraite anticipée en juin 2016. Son successeur n’est pas encore connu. 

Gilles Marchand affaibli

Même s'il n'a pas de lien avec les débats actuels, le départ de Gilles Pache affaiblit la position de Gilles Marchand, le patron de la RTS, lequel est très impliqué dans la direction de la SSR. Sur le plan romand, Gilles Pache a dû affronter plusieurs frictions avec les syndicats au long de ces six ans. Ces jours, la RTS est éreintée en raison de sa décision de supprimer des émissions religieuses.

Lire aussi: Plus de 23 000 signatures pour sauver les magazines religieux de la RTS

Au niveau national, la SSR est attaquée avec une férocité inédite au parlement, tandis qu'une initiative anti-Billag, c'est à dire contre la redevance, a abouti la semaine passée.

Gilles Pache, un parcours purement RTS

Né en 1955, Gilles Pache compte 39 ans de service public. Après avoir travaillé pour des émissions emblématiques de la TSR comme Table ouverte, Téléscope et surtout Temps Présent, il est nommé chef des magazines en mai 2001. Il devient directeur des programmes «Information et magazines» en 2003. En janvier 2009, il accède à la fonction de directeur des programmes de la TSR, puis directeur du département «Programmes» de la RTS en janvier 2010.

Sur ce thème:

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Alain Petitmermet: «J'ai vu cinq fois des gens passer sous ma locomotive»

Le mécanicien de locomotive a vécu en vingt ans de carrière entre cinq et six suicides. Il a dû abandonner le métier durant plusieurs années, avant d'y revenir avec une foi chrétienne grandissante, au point de vouloir y consacrer un livre

Alain Petitmermet: «J'ai vu cinq fois des gens passer sous ma locomotive»

n/a