Ce début d’été 2021, et ses nombreuses intempéries, montre plus que jamais que le dérèglement climatique est en marche, et le dernier rapport des experts du GIEC vient le confirmer. «La situation est alarmante et il faut que les gens le comprennent», affirme le philosophe de l’Université de Lausanne Dominique Bourg. Et pour comprendre, encore faut-il user des bons mots.

Lire aussi notre éditorial: La souffrance s’invite dans le climat