Marie Robert? C’est cette jeune universitaire enthousiaste qui, depuis quelques années, permet à chacun de s’approprier les concepts philosophiques les plus corsés. Après Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo et Descartes pour les jours de doute déjà chroniqués, la très solaire autrice vient de publier chez Flammarion Une Année de philosophie, condensé de ses «Pensées du matin» postées chaque jour sur les réseaux sociaux. De l’importance d’un travail valorisant chez Arendt au sens du courage chez Aristote, en passant par la gestion des injonctions paradoxales chez Bateson, l’autrice permet de voir plus grand en voyageant plus léger. La preuve par douze.