En ce mois des fiertés qui rend visibles les communautés LGBTQI+ à travers le monde, les polémiques ne sont jamais bien loin: aussi, le refus de l’UEFA d’illuminer le stade de Munich aux couleurs du drapeau arc-en-ciel durant le match Allemagne-Hongrie a déclenché de vives critiques et une grande vague de solidarité. Il s’agissait pour la ville de manifester son désaccord au sujet d'une nouvelle loi hongroise interdisant «la promotion de l’homosexualité» auprès des mineurs; une législation qualifiée de honteuse ce mercredi 23 juin par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. Et ce n’est pas la première, une autre loi interdisant le changement de genre à l’état civil ayant été adoptée par le même pays en 2020.

Lire aussi:L’homophobie d’Etat en Hongrie et ses répercussions sur l’Euro 2021 de football