Le Covid-19 a contraint l’école au télé-enseignement, soulevant de nombreux enjeux pédagogiques pour le futur que «Le Temps» explore en cette semaine de rentrée scolaire.

Episodes précédents:

Des portes fermées en pleine année scolaire. Drastique, la mesure du Conseil fédéral a bouleversé le fonctionnement des écoles. Le corps enseignant a concentré ses efforts sur le numérique pour préserver le lien avec les élèves. Cet enseignement à distance, forcé par la situation sanitaire, fait bouger les lignes. Alors que certains défendaient l’idée d’une école sanctuaire, débarrassée des écrans, le numérique s’est imposé comme une évidence.

«La réticence face à la question de la dépendance aux technologies a été balayée par le confinement. Il s’agit désormais d’intégrer intelligemment le numérique au travail pédagogique. Cette période singulière va nourrir la réflexion», estime Mireille Bétrancourt, directrice de l’unité TECFA, un laboratoire de recherche sur les technologies de formation et d’apprentissage à l’Université de Genève. Déjà entamé en Suisse romande, ce vaste chantier bénéficie d’une expérience grandeur nature. «Il faut le voir comme une opportunité», ajoute-t-elle, tout en rappelant les conséquences désastreuses de la pandémie.