«Les Alpes étaient comme un rêve, une vision majestueuse qui se déployait à l’infini devant moi. La neige immaculée recouvrait les sommets, tandis que les pentes abruptes se dressaient fièrement vers le ciel. Le vent glacé soufflait à travers les vallées, me rappelant que ces montagnes étaient aussi sauvages qu’elles étaient belles.