Né Eddy Bellegueule en 1992, dans une famille ouvrière et pauvre de la Picardie, Edouard Louis est entré en littérature en 2014, avec un roman autobiographique très remarqué et aujourd’hui largement traduit dans le monde: En finir avec Eddy Bellegueule (Seuil). Il poursuit depuis une œuvre autobiographique à cheval entre l’essai et la fiction, résolument engagée et contemporaine, dénonçant toutes les formes de violences et d’injustices sociales, notamment envers son père avec Qui a tué mon père (Seuil, 2018), et sa mère avec Combats et métamorphoses d’une femme (Seuil, 2021). Depuis 2019, il est devenu intervenant à La Manufacture, à Lausanne, et prépare En finir! un spectacle qui sera présenté l’an prochain à la Comédie de Genève. Interview, au moment où sort son dernier livre, Changer: méthode, le livre dans lequel il raconte son ascension sociale et la revanche prise sur son passé.

Lire aussi: Edouard Louis honore une combattante de l’ombre, sa mère