Comment enseigner le sport sous un autre prisme que celui de la performance? Voilà le défi qui attend les enseignants de pratiques sportives dans les écoles, notamment romandes. Si la discipline et l’esprit d’une saine compétition font partie des qualités développées par le sport en classe, la tendance pédagogique est à l’inclusion et au bien-être mental. «L’éducation physique est un milieu encourageant les activités compétitives, ce qui peut amener certains élèves en difficulté à un certain isolement social», constataient ainsi dans leur présentation les organisateurs de la deuxième Biennale romandene de la recherche en éducation physique qui s’est tenue le 21 mai dernier.