1836, Normandie. Une truie revêtue de vêtements d’homme est traînée par une jument jusqu’au faubourg de Guilbray où se dresse un échafaud. Devant la foule et une troupe de cochons, le bourreau mutile la truie en lui coupant le groin et en lui tailladant une cuisse, avant de la pendre. C’est que l’animal est coupable d’avoir mortellement mordu un enfant à la jambe et au visage. L’événement est rapporté par l’historien médiéviste Michel Pastoureau dans Les Animaux célèbres, et il est loin d’être unique.