Que la Saint-Valentin vous fasse l’effet d’un lundi de janvier ou qu’elle vous grise plus que jamais, le temps est peut-être venu de réfléchir à nos façons d’aimer et d’être aimé⋅e. Spoiler: le chaos affectif règne et dix ans de psychanalyse n’y changeront rien. C’est Eva Illouz qui le dit, auteure notamment de Pourquoi l’amour fait mal (Seuil, 2014) ou La Fin de l’amour, enquête sur un désarroi contemporain (Seuil, 2020).