Les membres d'EXIT qui souhaitent mettre fin à leurs jours doivent être atteints de «souffrances physiques intolérables» et faire des demandes répétées auprès de l'association pour obtenir une aide au suicide. La section suisse alémanique souhaite pourtant élargir son aide aux personnes qui sont fatiguées de la vie pour cause de grand âge, selon la SonntagsZeitung.

Lors de l'assemblée générale qui s'est tenue la semaine passée à Zurich, les membres de l'association ont demandé à leur direction de réfléchir à cette possibilité. Comme les médecins ne peuvent prescrire la potion fatale à des bien portants, il faut informer les gens sur les méthodes «douces» de suicide, estiment-ils.