La règle «3-6-9-12», pour se rappeler des choses simples

Pour répondre aux questions des parents et des éducateurs, le psychiatre français Serge Tisseron a élaboré des repères très pratiques

Regrettant «l’extraordinaire pauvreté des propositions qui sont faites pour guider les parents» face à la multiplication des écrans, le psychiatre Serge Tisseron a établi une série de recommandations, aujourd’hui relayées par un grand nombre d’institutions et de professionnels de la santé et de l’éducation. En pratique, la règle «3-6-9-12», c’est:

La TV, pas avant 3 ans. La console personnelle, pas avant 6 ans. Internet, après 9 ans. Les réseaux sociaux, après 12 ans.

Dans le détail, les recommandations de Serge Tisseron développent trois axes: l’apprentissage de l’autorégulation dans l’usage des écrans; l’encouragement à d’autres activités mobilisant les cinq sens et les dix doigts; la nécessité de l’accompagnement: faire raconter à l’enfant ses expériences d’écran lui apprend à construire le récit de ce qu’il a vu, pour passer de la pensée spatialisée propre aux écrans à la pensée linéaire du langage parlé ou écrit. Ainsi donc:

> Avant 3 ans

L’enfant a besoin de construire des repères spatiaux et temporels. Le meilleur des jouets, c’est celui qu’il fabrique; le meilleur des écrans, c’est le visage des adultes. Je préfère les jeux traditionnels et les histoires lues ensemble à la télévision et aux DVD. Je laisse à mon enfant le temps de s’ennuyer pour imaginer ses prochains jeux. La tablette, c’est fait pour jouer à deux.

> De 3 à 6 ans

L’enfant a besoin de découvrir toutes ses possibilités sensorielles et manuelles. Je fixe des règles claires sur le temps d’écrans. Je respecte les âges indiqués pour les programmes. La tablette, la télévision et l’ordinateur, c’est dans le salon, pas dans la chambre. Je privilégie les jeux vidéo qu’on joue à plusieurs plutôt que ceux auxquels on joue seul.

> De 6 à 9 ans

L’enfant a besoin de découvrir les règles du jeu social. Je fixe des règles claires sur le temps d’écrans et je parle avec lui de ce qu’il y voit et fait. La tablette, la télévision et l’ordinateur, c’est dans le salon, pas dans la chambre. Je paramètre la console de jeux. Je parle du droit à l’intimité, du droit à l’image, et des trois principes d’Internet: tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public; tout ce que l’on y met restera éternellement; il ne faut pas croire tout ce que l’on y trouve.

> De 9 à 12 ans

L’enfant a besoin d’explorer la complexité du monde. Je détermine avec lui l’âge à partir duquel il aura son téléphone mobile. Il a le droit d’aller sur Internet, je décide si c’est seul ou accompagné. Je décide avec lui du temps qu’il consacre aux différents écrans. Je parle avec lui de ce qu’il y voit et fait. Je lui rappelle les trois principes d’Internet.

> Après 12 ans

L’enfant commence à s’affranchir des repères familiaux. Il surfe seul sur la Toile, mais je fixe avec lui des horaires à respecter. Nous parlons ensemble du téléchargement, des plagiats, de la pornographie et du harcèlement. La nuit, nous coupons le Wi-Fi et nous éteignons les mobiles. Je refuse d’être son ami sur Facebook.

Source: www.sergetisseron.com