Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Marita Lorenz avec Fidel Castro, en 1959 à La Havane. Un doc à voir ce mercredi sur France Ô.
© AP/Keystone

Zappropos

Comme face à Fidel Castro, libérez-vous d’un poids en regardant la télévision

Notre sélection des meilleurs moments à passer devant l’écran durant la semaine du lundi 13 au dimanche 19 février 2017

Femmes de monstres

Il y a huit mois, elle avait raconté son aventure à Paris Match. «Terrifiée mais exaltée», Marita Lorenz fut la maîtresse de Fidel Castro à l’âge de 19 ans, en 1959. Puis elle a été «retournée» deux ans plus tard par la CIA pour qu’elle l’assassine à La Havane. Alors, le Lider maximo lui a tendu son pistolet. Elle l’a empoigné, dit-elle. Puis, «droit dans les yeux», il lui a dit: «Nul ne peut me tuer.» Marita se souvient: «Il avait raison. J’ai lâché l’arme et me suis sentie libérée d’un poids» (France Ô, mercredi 15, 21h45):

Eva Braun, elle, n’a jamais tenté de descendre Hitler, elle s’est suicidée avec lui. Ensuite, tous les documents la concernant devaient être détruits. Cependant, des enregistrements privés ainsi que des photographies découverts en 1946 subsistent et témoignent d’une relation qui dura treize ans, du statut de maîtresse cachée à celui d’épouse du Führer. Elle lui témoigne une loyauté sans faille, qui ira jusqu’à la mort, à découvrir en deux épisodes:

Ce programme destiné à faire mieux comprendre la «Fiancée du démon» est suivi d’un autre documentaire, Eva Braun, dans l’intimité d’Hitler, beaucoup plus discutable et que Télérama, par exemple, juge «affligeant» et «déconseillé aux historiens, qui risquent l’apoplexie». A vous de juger (RMC Découverte, vendredi 17, 20h50):

La figure d’Eva Braun, on la comparera à celle de Margherita Sarfatti, compagne juive de Mussolini pendant plus de vingt ans, à ne pas confondre avec Clara Petacci, dont le cadavre finit pendu par les pieds en avril 1945 avec celui de son amant. Margherita, elle, a sacrifié sa vie pour le Duce, en exerçant une forte influence sur lui: elle fut «son ombre, son fantôme, la plume de ses discours», l’auteure de son hagiographie, Dux, et la mère du Novecento. Et pourtant c’était une militante socialiste convaincue et une féministe avant-gardiste, exaltée et impétueuse, qui inventa quasiment le fascisme italien, mais fut ensuite écartée et absente d’Italie peu avant et pendant la guerre. Elle est morte en 1961 (RTS Deux, dimanche 19, 20h30):


Les pieds sur Terre

Des Racines & des Ailes se promène cette semaine autour du massif du Mont-Blanc, un périple exceptionnel dans cette région montagneuse qui culmine à exactement 4808,73 mètres d’altitude. En faire le tour revient à découvrir son architecture – par exemple celle du château où Marguerite de Savoie passait ses étés –, sa nature et ses cultures: dans les airs et sur terre, c’est raconté en trois langues… (France 3, mercredi 15, 20h55):

Le hasard des programmations faisant décidément bien les choses, l’émission Passe-moi les jumelles fait, elle, les 600 kilomètres de marche de la Grande Traversée des Alpes, de Saint-Gingolph à la Méditerranée, en cinq semaines, pour un dénivelé qui correspond à trois fois la hauteur de l’Everest. «Du PAJU pur sucre, à consommer sans modération!» conseille bien évidemment Benoît Aymon (RTS Un, vendredi 17, 20h10):

Deux parcours complémentaires et passionnants, comme ces autres évasions plus «exotiques» que proposent les Dossiers Bigfoot sur les avatars russe et états-unien de la figure mythique du yéti. Le premier, l’almasty, habiterait la chaîne montagneuse du Caucase. Il s’agirait d’un grand primate mais sur la base de plusieurs témoignages, certains auteurs le considèrent plutôt comme un homme de Néandertal qui aurait survécu jusqu’à aujourd’hui dans les régions reculées des hautes montagnes. Le second, le sasquatch, vivrait dans les forêts occidentales d’Amérique du Nord. Malgré l’absence de preuves scientifiques, ces légendes se transmettent de génération en génération et font partie du folklore (France 5, mercredi 15, 20h45):

Retour en Europe, enfin, avec La Quête des vents en Sicile, sur les traces du sirocco, ce vent violent, très sec et très chaud, qui rend fou et apporte pluie et sable sur le bassin méditerranéen lorsqu’une masse d’air tropicale et stationnaire installée sur le Sahara se trouve entre une zone anticyclonique à la verticale de la ligne du tropique du Cancer et une soudaine zone de forte dépression se creusant rapidement au-dessus de la mer Méditerranée (Voyage, mercredi 15, 20h55):


Emba rquement immédiat

Le hasard des programmations, etc., on prend beaucoup d’avions en trois jours sur l’écran. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de bons vieux maîtres du ciel, les Boeing 777 et 747 et les Antonov 225 et 28, pour en fouiller toutes les coulisses techniques (jeudi 16; RMC Découverte, 20h50; Planète +, 22h25):

Des balades aériennes que l’on escortera malignement des appareils aux mains des pilotes de chasse de l’armée française, les Rafale ou les Mirage 2000. Comment ceux-ci sont-ils recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d’ingénieurs, puis formés, techniquement et mentalement, pour «tenir» en situation de guerre? A découvrir dans Enquête exclusive (M6, dimanche 19, 23h):

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Au Vietnam, on se nourrit volontiers de serpents

Les Vietnamiens sont friands de serpents. On y voit l'influence de la tradition chinoise. Mais la pratique choque, y compris dans les villes du pays

Au Vietnam, on se nourrit volontiers de serpents

n/a