Le week-end dernier, 10 Romands qui ont reçu leur certificat d’«assistant sexuel» avaient suivi une formation de 18 jours (ateliers, cours, droit, etc.). Cette assistance s’adresse à des personnes en situation de handicap physique ou mental.

Cette formation est donnée par l’Association Sexualité et Handicaps pluriels (SEHP). Celle-ci collabore avec des associations ou établissements spécialisés. La SEHP est constituée de membres bénévoles mais touche des subventions pour des projets. Elle dit recevoir chaque semaine des demandes d’assistance.

Comme elle est rétribuée, cette assistance est légalement assimilable à de la prostitution. Ce que la SEHP aimerait voir changer.

La Suisse alémanique et certains pays du Nord forment des assistants depuis plusieurs années. En 2003, Pro Infirmis avait essuyé une polémique et renoncé à lancer ce type de formation à Zurich.

http://www.sehp-suisse.ch/