Ça y est. Les fourres de plastique, crayons, stylos, agendas et autres fournitures jonchent de nouveau les tables familiales. La rentrée sera sans doute accueillie avec bonheur par la plupart des enfants: un retour parfois masqué, mais un retour parmi les pairs surtout. Car l’année et demie écoulée n’a pas épargné les plus jeunes. Les semi-confinements, l’anxiété ambiante et les restrictions sanitaires ont creusé un terreau idéal pour les troubles psychiques.