Patrimoine

En Finlande, le sauna dans la peau

En demandant l’inscription du sauna sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, la Finlande veut faire reconnaître une pratique ancestrale qui continue à jouer un rôle important dans la vie quotidienne de ses habitants

Quand Marie-Louise se rend au sauna, dans sa maison de campagne, c’est toujours entre amies, serviette autour de la taille. «Voilà un vrai sauna finlandais», s’exclame-t-elle alors que nous approchons d’une cabane fumante. A l’intérieur, un imposant fourneau à bois chauffe deux cents kilos de pierres, sur lesquelles le petit groupe verse de l’eau au moyen d’une grande louche, la loylykauha. Aussitôt, une vague de vapeur - la  loyly - traverse la pièce, portant la température à plus de cent degrés. Les plus aguerris restent stoïquement assis sur les plus hauts bancs du sauna, où la fournaise est la plus intense. Les autres, après avoir rissolé pendant une vingtaine de minutes, sortent en courant jusqu’à la mer Baltique toute proche, avant de revenir pour une autre suée. « C’est juste divin »,conclut Marie Louise en s’immergeant dans l’eau glacée.

Lire aussi: Le «sisu» est en vous, partez à la découverte du courage intérieur