Lasagnes à l'ail des ours à «La Fraccia»

Perché au milieu des vignes, le grotto La Fraccia possède une vaste terrasse sous les marronniers avec vue sur Gordola. Tenu depuis quatre ans par la famille Bernasconi (le papa et les fils en cuisine, la maman et la fille au service), le grotto sert un menu à midi (entre 15 et 18 fr.), la carte midi et soir (entrée, plat et dessert entre 32 et 48 francs). Parmi les spécialités des Bernasconi, les lasagnes à l'ail des ours, l'antipasto grottino (un pâté maison de foie de lapin et de veau cuit avec des pommes) ou le sorbet au raisin, qui aide la digestion de ce repas de léopard. Vins locaux principalement, au verre ou en bouteille. Grillade dehors, et place de jeu pour enfants.

Grotto «La Fraccia». Entre Tenero et Contra. A cinq minutes de Locarno, sortie Tenero, direction Contra, signalé après le troisième virage en épingle à cheveux. Env. 70 places à l'extérieur, 50 à l'intérieur. Fermé le mercredi à midi jusqu'à mi-août, puis le mercredi le reste de l'année. Tél. 091/745 63 33.

Pozzasc, le grotto sauvage

L'après-midi, Fernando Foresti a toujours un œil sur la cheminée où bout la polenta du soir. Trois maïs différents, une heure et demie de cuisson, et un tour de spatule en bois le plus souvent possible. «C'est mon deuxième chauderon, parfois, j'en fais cinq durant la journée.» Ceux qui n'hésitent pas à faire 45 minutes de route depuis Locarno savent que la polenta de Fernando est l'une des plus onctueuses du val Maggia – et en plus, on la sert à toute heure (entre 13 et 15 fr.). Plinia, son épouse, s'occupe des assiettes de viande séchée. En hiver, quand le grotto est fermé, le couple prépare la charcuterie. Le minuscule grotto était un ancien moulin déjà en fonction au milieu du XIXe siècle. C'est le plus sauvage des grotti visités, le plus authentique, mais aussi le plus difficile à atteindre.

Grotto «Pozzasc». Peccia. Bien signalé depuis le village, le chemin du grotto descend sur 300 mètres jusqu'au bord de la Maggia. Env. 35 places à l'intérieur, 70 à l'extérieur. Ouvert de 11h à 23h, de Pâques à la mi-octobre. Fermé le lundi sauf jours fériés (c'est donc ouvert

le 15 août) Tél. 091/755 16 04.

La fête tous les soirs au «Torcett»

C'est l'heure du dîner et les longues tables s'animent. Tous les soirs, Remo le patron – un ancien instituteur – veut que la fête soit belle. On se hèle d'une salle à l'autre, tout le monde semble se connaître. Ici, pas de carte, on propose ce que l'on a: le rosbif froid, le vitello tonato ou le pesce in carpione, un poisson entier cuit avec des carottes, du céleri et des herbettes, macéré trois jours dans le vinaigre et servi froid. La cuisine est ouverte très tard. Que du bonheur, sur la belle terrasse en face du Castel Grande de Bellinzone.

Grotto «Torcett». Giubiasco. Au rond-point du centre-ville, prendre direction Bellinzone, puis tourner à droite après la station Agip et suivre «Scuolamedia» jusqu'au premier panneau «Grotto Torcett». Env. 100 places à l'extérieur, 150 à l'intérieur. Ouvert de 10h30 à 14h30 et de 16h15 à minuit, du 19 mars au 23 octobre. Fermé mardi midi jusqu'à fin août, puis mardi toute la journée. Tél. 091/857 37 57.

Deux ponts sur le Ticino

Halte parfaite avant d'entamer le col du Nufenen ou le tunnel du Gotthard. Giornico est un joli village tombé entre les parois des montagnes, à cheval sur deux bras du Ticino. Le déjeuner est bercé par le grésillement de la rivière qui lisse les galets tout à côté de la terrasse ombragée par la vigne d'«uva americana». Dans l'assiette, une belle maîtrise des plats typiques. Les spécialités sont le lapin farci, la polenta aux chanterelles, l'osso buco et le brasato (bœuf braisé). Les desserts laissent rêveurs, notamment la «panacotta» tiède aux petits fruits. Deux menus à choix le midi (entre 18 et 24 fr.). Vins de la région et vins italiens.

Grotto «Dei due Ponti». Giornico. Tourner à gauche à l'entrée du village, garer la voiture avant le pont de pierre et traverser le premier bras de la rivière. Ouvert de 11h à 14h30 et de 17h à minuit. Fermé le mardi, puis lundi et mardi dès le 1er septembre. Tél. 091/864 20 30

Cuisine tessinoise, touche française

Cuisine tessinoise adaptée à la façon du chef français. Un joyeux mélange de savoir-faire tenté par Eric (de là-bas, en France) et Alessandra (d'ici). Le couple a repris «Stremadone» depuis quelques semaines, avec une excitation d'enfants. Déjà le bouche-à-oreille fait la réputation de cette terrasse sous les tilleuls. A la carte, tous les jours: le brasato (20 fr.), l'osso buco (18 fr.), le filet de bœuf et le filet de bœuf au poivre vert (34 fr.). Demandez le «scarpazza dei frati» d'Alessandra, une tarte aux légumes avec oignons, herbettes, cannelle et parmesan, cuisinée selon une recette de Bigorio (12 fr.). Les vins (bon rapport qualité-prix) viennent de la maison Latini à Tremona.

Grotto «Stremadone». Caslano. A dix minutes de l'aéroport d'Agno. Traverser le village sur la rue pavée jusqu'au lac, puis prendre à droite, monter la via Stremadone, dépasser les dernières villas et s'enfoncer sur 200 mètres dans la forêt qui domine Caslano. Env. 55 places à l'extérieur, 22 à l'intérieur. Ouvert de 10h30 à minuit, tous les jours. Dès octobre, ouvert en fin de semaine et les autres jours sur réservation. Tél. 091/606 24 85.

Une terrasse à flanc de rochers

Quelques minutes en voiture de Lugano et la ville s'est déjà fait oublier. Dans un pli de la montagne, une petite cave voûtée qui sert de garde-manger depuis 1842. A l'étage, une ravissante salle et, dans son prolongement, une terrasse de bois tendue à flanc de rochers. A l'époque déjà, la famille Olgatti, au service des propriétaires du domaine, s'occupait du grotto. Elle l'a acquis plus tard. Pietro Olgatti sert un menu à 20 fr. à midi en semaine, dont le contenu varie selon les saisons: cabri à Pâques, champignons en septembre, chasse en octobre, châtaignes et courges en novembre, etc. Hermann Hesse aimait y manger quand il habitait Montagnola. Quelques décennies plus tard, Pascal Couchepin est venu y cogner son tazzino contre celui de Fulvio Pelli durant la session parlementaire au Tessin. Un menu dégustation à 42 fr. est chaudement recommandé à ceux qui n'ont que la douceur de la vie devant eux.

Grotto «Morchino». A dix minutes de Lugano, entre Paradiso et Pazallo. Env. 44 places à l'extérieur, 40 à l'intérieur. Ouvert de 10h à 14h et de 18h à minuit. Fermé le samedi à midi, le lundi et du 23 décembre au 1er mars. Tél. 091/994 60 44.

Un risotto sous les palmiers

Flora Macconi est la petite-fille du fondateur de ce vaste grotto au centre du village, ouvert en 1920. Chaque soir, elle prépare le menu offert à ses hôtes sur la belle terrasse à l'ombre des palmiers: charcuterie, risotto, puis grillade (poulet, côte de porc ou saucisses) et sabayon pour le dessert. Avec le café, on en aura pour 48 fr.. A la carte des vins, que du Merlot, et un peu de Nostrano. Flora respecte la tradition mais vit avec son époque: elle vient d'ouvrir un hôtel dans une des ailes de la maison, avec sept chambres double dès 130 fr.

Grotto «Flora». Bigogno d'Agra. A dix minutes de Lugano, sur la route de la «collina d'oro». Prendre direction Ponte Tresa, puis à gauche sur Agra. Passer Gentilino et Montagnola. Le grotto se trouve au centre du village, derrière la petite chapelle. Env. 50 places à l'extérieur et 35 dedans. Ouvert toute l'année, de 18h à minuit, sauf le lundi. Tél. 091/994 15 67.

De l'architecture à la cuisine

Antonio Mazzoleni en avait assez des clients de son bureau d'architecture trop difficiles à satisfaire. Combler les gourmands, voilà qui est plus alléchant. Et l'ancien architecte, armé de sa petite équipe, y parvient à merveille depuis plus de vingt ans. Risotto aux artichauds, aux orties-ricotta-épinard, salade tiède de foie, lapin sous toutes ses formes, la carte est vaste, dépasse un peu le Tessin pour s'enfoncer dans l'Italie. La cave regorge de vins renommés du Tessin et de quelques grands noms italiens. Le menu (38 à 44 fr.) est un peu plus cher qu'ailleurs, mais ici, le repas n'a rien d'un casse-croûte. Les notables du coin se mêlent aux gens du village et aux connaisseurs de tous horizons: «Ce mélange social, c'est cela que j'aime.» Mention spéciale pour les toilettes à décoration exotique.

Grotto dell'Ortiga. Manno. Sortie Lugano-Nord, direction Ponte Tresa. 40 places dehors, 65 à l'intérieur. Ouvert toute l'année dès 17h. Fermé dimanche et lundi. Tél. 091/605 16 13.