Présenter l'islam en Suisse sans tabou, c'est avec cette ambition que le Forum pour un islam progressiste s'est présenté hier soir à Zurich devant la presse. Le comité réuni autour de l'instigatrice du projet Saida Keller Messahli (voir son interview, LT du 10.12) veut engager un discours critique sur l'islam mais surtout soutenir les échanges avec les autres religions. Et prendre part aux débats politiques ou culturels qui touchent l'islam. Un représentant catholique en la personne de Karl Gruber fait partie du comité, en grande majorité féminin. A ses côtés, le designer Bülent Öcal, la sociologue palestinienne Maha Bashir, la journaliste helvético-yéménite Elham Manea et Jasmina El-Sonbati, enseignante de gymnase à Bâle. Depuis sa présentation il y a quelques semaines, ce Forum a déjà récolté de nombreux échos, s'est réjouie Saida Keller, notamment de la part du Forum pour l'intégration des migrants. Des voix intéressées se sont également fait entendre en Suisse romande. Au-delà des discussions qu'il entend lancer, le comité espère la constitution d'un réseau de débat, «bien au-delà des frontières linguistiques ou nationales».