Les randonneurs ont quelques jours de répit cette semaine, MétéoSuisse ne prévoit pas d'orages avant le week-end. Pourtant, la prudence doit rester de mise. Un enfant de 13 ans a été foudroyé lundi à Thonon-les-Bains alors qu'il jouait au foot. Deux camarades, qui se trouvaient à proximité, ont été hospitalisés suite au choc subi. La veille, c'est au Jardin du Carrousel, à Paris, que la foudre a frappé un jeune homme de 24 ans.

En Suisse, il est difficile de trouver des statistiques sur la foudre. On sait en revanche qu'une centaine de personnes sont foudroyées chaque année en France et on compte une dizaine de décès. Le nombre d'individus touchés en milieu rural diminue du fait de la nouvelle répartition des populations, alors que les accidents augmentent dans le cadre d'activités de loisir, en particulier en haute montagne. La France reçoit entre un et deux millions d'impacts par an. La compagnie Electricité de France (EDF) en subit 80 000. Pour parer à cela, des simulations de foudre sont régulièrement effectuées dans le laboratoire des Renardières, près de Fontainebleau. «Le but est de comprendre quelle partie d'une structure la foudre va toucher en premier, et ainsi de se protéger au mieux», explique André Bonamy, chercheur chez EDF.

La foudre a effectivement un comportement imprévisible. Un principe toutefois la caractérise: elle est partisane du moindre effort et cherche donc le chemin le plus rapide pour atteindre le sol.

Comment se protéger?

La première précaution à prendre est évidemment de ne pas sortir en cas d'orage. Si toutefois on est surpris, il faut éviter les endroits proéminents comme les arbres ou les pylônes, et surtout ne pas courir. En effet, plus l'écartement entre les jambes est important, plus il donne prise au courant. La meilleure attitude à adopter – si aucun abri ne se trouve à proximité – est alors de se mettre au sol en position fœtale. Les endroits les plus dangereux sont les terrains plats ou les surfaces d'eau. De plus, tous les objets métalliques ou pointus, tels que canne à pêche ou club de golf attirent dangereusement la foudre. Une exception: les voitures à la carrosserie métallique sur lesquelles le courant circule sans pénétrer à l'intérieur, du fait du fameux principe de la cage de Faraday. Les crêtes et parois rocheuses sont à éviter et les randonneurs en groupe doivent s'écarter les uns des autres de trois à quatre mètres. D'autre part, l'utilisation d'appareils électriques est fortement déconseillée, mais les téléphones portables ne présentent aucun danger.

Une personne foudroyée doit immédiatement subir un massage cardiaque et un bouche-à-bouche si elle a fait un arrêt cardio-respiratoire. «Les séquelles d'un foudroiement sont très importantes et souvent méconnues. Dans tous les cas, il faut consulter un médecin», explique le Dr Elisabeth Gourbière, spécialiste en électropathologie et kéraunopathologie (pathologies dues à la foudre) attachée à EDF.

Pour tout renseignement quant à la meilleure façon de se protéger et d'agir en cas de foudroiement: www.apfoudre.com