Comment faire participer les Français à la nouvelle donne de l'euro alors que certains d'entre eux parlent encore en anciens francs? Pour la télévision française, il y a deux manières d'aborder la question. La première consiste à expliquer, informer, prévenir. C'est la stratégie du service public, notamment France 2 qui, depuis plusieurs mois, à raison de deux fois par jour, diffuse «Les Jours Euro», des petits courts métrages rigolos et pragmatiques qui abordent les problèmes liés à la nouvelle monnaie. C'est également la vocation de La Cinquième et d'Arte, qui lanceront dès le 29 septembre, chaque samedi entre 19 et 20 heures, une nouvelle émission: «Le Forum des Européens». La seconde approche, pas moins efficace, entend faire de l'euro une monnaie beaucoup plus désirable que le franc français actuel. C'est sur ce principe que repose toute la communication du jeu de TF1, «Qui veut gagner des millions?», qui fera sa rentrée en prime-time, à 20 h 50, le samedi 8 septembre. Les candidats auront désormais la possibilité de remporter un million d'euros, soit 6 559 570 FF, au lieu des 4 millions d'avant. Opération doublement profitable, pour les candidats qui en bénéficieront et pour la chaîne qui entend ainsi relancer un jeu dont la formule commençait à s'épuiser. L'échéance de l'euro a également amené TF1, qui a donné sa conférence de presse hier, à développer un concept de real-pédagogie pour rendre la nouvelle monnaie populaire (à découvrir en page 38).

Même stratégie de l'appât sur France-Inter où l'augmentation des gains sera encore plus spectaculaire grâce au «Jeu des 1000 francs» qui deviendra «Le Jeu des 1000 euros», dès le 24 septembre. Le passage à l'euro a ici quelque chose de particulièrement touchant puisque «Le Jeu des mille francs», vénérable institution dont Lucien Jeunesse fut l'animateur phare, a longtemps formulé ses gains en anciens francs!