Ils sont amassés par dizaines devant les portes d’un tribunal de Los Angeles, banderoles fuchsia, slogans scandés à l’unisson sous leurs masques. Ces jeunes Américains ne manifestent pas contre le réchauffement climatique ou la mauvaise gestion du covid, mais pour une «libération»: celle de Britney Spears.