Mercredi 11 août. Eclipse sur l'Europe. Formidable. Mais comment est-il possible qu'une petite Lune d'à peine 3476 km de diamètre puisse voiler un Soleil 400 fois plus grand qu'elle?

C'est ce que l'on peut visualier en se baladant à Genève, sur les quais *. Depuis vendredi et jusqu'au 30 septembre, quatre installations reproduisent, à échelle réduite mais exacte, l'alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil. Pour comprendre ce qui se passera le 11, il suffit de regarder par le trou d'une balle métallique… Comment ça marche?

Une grande boule orange et rouge a été hissée au bout de la jetée des Bains des Pâquis. Cette boule s'illumine la nuit, elle mesure 4 mètres 50 de diamètre. Elle représente le Soleil.

Sur les quais, quatre estrades ont été installées, toutes à 450 mètres du fameux «Soleil» orange et rouge. Sur chacune d'elles reposent deux sphères métalliques. L'une, percée d'un trou, a grosso modo le format d'une boule de billard. C'est la Terre. A quelques centimètre de cette Terre: une bille d'un centimètre seulement. C'est la Lune, évidemment. En jetant un coup d'œil par le trou pratiqué dans la «Terre», on visualise comment la petite «Lune» peut obscurcir la grande sphère orange et rouge, là-bas, à 450 mètres.

L'idée de ce dispositif baptisé Jeu de lune sur la Rade revient à la Passerelle Science-Cité de l'Université de Genève (Anne Gaud McKee), une cellule chargée de vulgarisation, qui a travaillé avec l'Observatoire de Genève (Didier Raboud) et Signé 2000.

Chacun des quatre points de vue est muni d'un texte d'explications, 10 000 prospectus seront distribués. Il est recommandé de faire l'expérience de nuit, lorsque la boule-soleil sera allumée.

Bien sûr, les livres peuvent très bien expliquer comment le Soleil devient noir. Mais ils restent tristement abstraits. L'installation genevoise permet de percevoir physiquement la petitesse de la Lune, de la Terre, et celle de leur distance quand on les compare avec les proportions solaires. Se sentir extrêmement petit, ou démesurément grand, n'est-ce pas là deux des plus intenses plaisirs esthétiques?

* Les estrades sont signalées par une sorte de girouette aux couleurs vives. Rive droite: grosso modo à hauteur de la rue Gautier et du Monument Brunswick. Gauche: hauteur

rue 31-décembre et débarcadaire CGN.