«People and places with no name» est une action de récolte de fonds et de sensibilisation en faveur des victimes de la guerre et de la violence qui se clôturera en décembre 2001. Le CICR veut ainsi augmenter la modeste quote-part de dons privés dans son budget général (5%). Toutes les 350 photos du livre de Michel Comte sont disponibles au prix de 4500 francs, versés directement au CICR. Le tirage est illimité. Le livre coûte 110 francs dont 5 vont au CICR. «Le livre était coûteux à produire, mais nous tenions à ce que son prix soit accessible, car il s'agit d'un instrument de sensibilisation», explique Tony Bürgener, porte-parole. L'institution a donc renoncé à prendre un trop gros montant sur le prix de vente. En deux jours, la vente aux enchères de certaines des photos de l'expo et de portraits de célébrités a déjà rapporté un demi-million.

Michel Comte, nommé consulting creative director par le CICR, ne veut pas se cantonner à cette publication. Il prévoit de gagner à son action de nombreux autres artistes et organisera à fin 2001 une grande vente aux enchères avec les œuvres qu'ils auront spécialement créées.

D'autre part, le photographe en appelle à l'interactivité. Dans l'école de son fils par exemple, 1500 élèves préparent, eux aussi, une œuvre qu'ils iront vendre en faveur du CICR, selon le principe qu'on peut combiner de façon créative récolte de fonds et sensibilisation.