Ce mardi, dans le Jura, la brume de novembre embrasse Courfaivre. Dans ce village de 1300 âmes, les usines de bicyclettes Condor ont fermé leurs portes depuis longtemps. Elles trônent, inoccupées, comme un fantôme face à la petite gare. Des fantômes, il y en a d’autres ici. Et, à quelques centaines de mètres de la gare, Géraldine Marquis parle du sien. Mélanie, sa petite sœur, avait 38 ans et trois enfants. Le 21 octobre 2019, celle-ci est assassinée par son conjoint avant que celui-ci ne se donne la mort. Un féminicide. Encore un. «Ces choses-là n’arrivent pas dans le Jura», pensaient-ils.