Groupe local. La Voie lactée fait partie d'un groupe d'environ trois douzaines de galaxies. La nôtre et Andromède sont les plus grandes. Chacune est entourée d'une ribambelle de galaxies naines.

Spirale-barrée. La Voie lactée est une galaxie spiralée. On s'est aperçu récemment qu'elle est également «barrée». Imaginez la forme d'un «S», dont la barre du milieu serait horizontale et droite. De plus, notre galaxie n'aurait pas seulement deux mais une demi-douzaine de bras spiralés.

Le halo. Il s'agit grosso modo d'une sphère sombre qui englobe le disque galactique. Le halo est peuplé d'amas globulaires qui font partie des objets les plus anciens de l'univers. Ils seraient souvent les restes de noyaux «déplumés» de galaxies phagocytées par la Voie lactée.

Le disque. Il en existe trois, disposés comme des pelures d'oignons: en allant de l'extérieur vers l'intérieur, on traverse respectivement le disque épais, mince et extrême. Seul le dernier correspond à la partie lumineuse et spiralée bien connue, là où se concentrent les gaz, sièges de la formation des étoiles. Les couches supérieures sont peuplées d'étoiles plus anciennes qui sont sorties du disque extrême où elles sont nées.

Le bulbe est la partie centrale de toutes les composantes de la galaxie. La haute densité d'étoiles et de gaz en fait une zone très active. Le noyau, lui, renfermerait peut-être un trou noir.