«Si c’est chaud, c’est de la soupe, si c’est froid, c’est de la bière», ironisait Coluche à propos de la cuisine anglaise. Quant à Jacques Chirac – auteur de multiples vannes plus assassines les unes que les autres –, il jugeait « «impossible de faire confiance à un peuple dont la cuisine est si mauvaise»… Et pourtant.