Côté cour, une étrange demeure du XIXe siècle, baroque et campagnarde, surmontée d'un donjon carré qui domine la plaine jusqu'aux Préalpes fribourgeoises. Une traction Citroën garée près de l'entrée annonce que le temps s'est arrêté. Côté jardin, quelques tables à l'ombre de grands arbres, et des bosquets de rosiers sauvages composent un décor à la Monet. Au bout du parc, une grève de sable et de galets descend en pente douce dans les eaux du lac de Neuchâtel. A quelques kilomètres d'Estavayer, le Domaine de la Corbière est un coin de paradis ouvert à tous les romantiques, esthètes et gourmands. Sara Pellegrini est designer, Laurent Bonny architecte et Christian Egger moitié nutritionniste, moitié metteur en scène. De retour des Etats-Unis, les trois amis qui s'étaient rencontrés à Genève pendant leurs études décident d'investir cette magnifique propriété de trois hectares, et d'y créer «un lieu de rencontre, de culture, un lieu personnalisé où prendre le temps de partager, le temps d'aimer». C'est chose faite depuis quelques semaines, à l'enseigne de Chez Jeanne, comme si les rêves devenaient parfois réalité.

Dans le vestibule, une pluie de roses rouges accueille le visiteur. Changeante au gré des saisons et des humeurs, la décoration du bar et de la vaste salle à manger allie la sobriété d'un drapé blanc au rococo le plus délicieusement effronté. Ce jour-là, la paroi de gazon artificiel a fait place à une armée de poussins mécaniques. L'ambiance musicale se revendique volontiers de Brassens (le nom du restaurant est un hommage), Brel ou Barbara. Les moyens sont modestes, les meubles de récupération, et cette discrétion inventive installe une vraie intimité.

Jeunes peintres, photographes et sculpteurs sont exposés sans ostentation; musiciens, chanteurs et conteurs sont appelés tous les mois à animer une soirée à thème. Une partie des étages est consacrée aux stages de danse et autres ateliers d'artistes, tandis que la tour abritera prochainement l'unique chambre d'hôtes, destinée aux convives qui désirent prolonger un peu ces instants soustraits à la banalité. Original et charmant encore, le panier garni que l'on confie à ceux qui préfèrent un pique-nique ou un bain de soleil sur la plage.

Renouvelée elle aussi d'une semaine à l'autre, la cuisine se veut simple et de qualité: la salade d'avocat aux oranges sanguines et poivre rose côtoie celle de rampon au chèvre chaud sur l'ardoise griffonnée à la craie. Un carpaccio habilement composé de poissons frais et fumés trouve une suite harmonieuse avec un filet mignon à la citronnelle et ses pommes de terre sautées au romarin. Les saveurs sont affirmées, les assemblages bien maîtrisés et étonnamment matures pour des «débutants».

Et si l'ensemble manque encore un peu de générosité dans l'assiette, la chaleur du service et la légèreté de l'addition emportent définitivement l'adhésion.

O. Dz

Chez Jeanne, Domaine de la Corbière 3, 1470 Estavayer-le-Lac. Tél. 026/ 664.84.05. Fermé lundi et mardi.