Le niveau moyen des mers n'est pas facile à mesurer, mais il semble qu'il ait connu une élévation de 10 à 25 centimètres durant les 100 dernières années. Le climat l'influence de diverses manières.

La dilatation. L'eau occupe plus de volume lorsque sa température augmente. Les scientifiques estiment que ce phénomène a contribué pour 2 à 7 centimètres de l'élévation constatée depuis le début du siècle.

L'évolution des glaciers est difficile à chiffrer globalement. Il semble que la tendance mondiale soit au repli. Un phénomène qui contribue à une hausse du niveau des mers.

Les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique. L'estimation de leur réponse au changement climatique est délicate. Bien que dix fois plus petite que son homologue du sud, la calotte Groenlandaise, sensible à la fonte en raison d'un climat plus doux, risque de réagir plus vite à une hausse de la température.

D'autres phénomènes apportent des contributions difficiles à chiffrer. Par exemple la déforestation, la disparition de terrains humides, la fonte du permafrost (sol gelé en permanence, contenant parfois d'importantes quantités de glace), etc.

En revanche, la fonte des glaces flottantes (icebergs, banquise) n'influence pas le niveau des mers, en vertu du principe d'Archimède: la glace déplace exactement sa propre masse d'eau.

J.-L. V.