Parmi les otages du vol détourné d'Indian Airlines se trouvait Roberto Giori à la double nationalité suisse et italienne, président de l'importante société De La Rue Giori SA, dont le siège est à Lausanne. Cette entreprise qui compte 150 employés fait partie du cercle très fermé des sociétés mondiales qui fabriquent et vendent des machines pour l'impression de billets de banque. Avec un peu moins de 20 machines produites par année, la société détient le quasi-monopole de ces installations principalement produites à l'étranger.

Roberto Giori voyageait avec sa nièce Cristina Calabresi. Il est rentré discrètement de New Delhi en Suisse à bord d'un jet privé. Il a proposé aux autres otages helvétiques de rentrer avec lui à bord de son avion. Selon le quotidien La Stampa, l'industriel aurait été un des médiateurs les plus actifs auprès des pirates de l'air, il aurait aussi tenté de réconforter les autres otages. Il semble que les pirates ignoraient qu'à bord se trouvait un homme dont ils auraient peut-être pu obtenir une forte rançon.