La propagation du virus A (H1N1) de la grippe porcine «s’approche du 100%» de la planète, a indiqué vendredi un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «Si vous considérez que la propagation de ce virus a atteint 160 des 193 Etats membres (de l’OMS), nous nous approchons de 100%, mais pas encore», a déclaré à la presse Gregory Hartl, porte-parole de l’OMS. «En ce qui concerne les morts, je pense que nous sommes maintenant à près de 800 morts», a-t-il encore indiqué. Le précédent chiffre avancé par l’OMS faisait état mardi dernier de «plus de 700 décès».

Le nouveau virus A (H1N1) a été signalé pour la première fois à la fin du mois de mars au Mexique et l’OMS a déclaré le monde en état de pandémie le 11 juin dernier. Depuis, la maladie s’est répandue «à une vitesse sans précédent», selon l’OMS qui a souligné qu’«au cours des pandémies dans le passé, il a fallu plus de six mois aux virus grippaux pour se propager aussi largement que ne l’a fait le nouveau virus H1N1 en moins de six semaines».

Le virus se «répand très efficacement» mais les experts de l’OMS relèvent «le caractère bénin jusqu’à ce jour des symptômes pour l’écrasante majorité des patients, qui se rétablissent généralement, même sans traitement médical, en une semaine après l’apparition des premiers symptômes». «Nous ne savons pas comment le virus changera dans le futur. Pour le moment, nous n’avons observé aucun changement dans le comportement du virus», a indiqué vendredi M. Hartl.