Valise de travail en main, elle se fraie un chemin dans les couloirs du gymnase de Renens. Giulia Leemann transporte un matériel pédagogique qui détonne: une PlayStation 4, une console portable Switch, deux tablettes tactiles, un smartphone et un ordinateur. «Cette valise vaut quelques centaines de francs», sourit l’animatrice sous ses cheveux roses avant d’investir une salle de classe. La jeune femme, qui étudie l’histoire de l’art et du cinéma à l’Université de Lausanne, s’occupe d’un atelier d’analyse du jeu vidéo proposé aux enseignants volontaires par le GameLab, groupe d’étude de l’Unil et de l’EPFL.