– Sur un bateau pour aller où?

– Le plus loin possible.

– Et sur un pédalo, avec qui?

– Avec une personne aux mollets musclés, pour pouvoir me reposer.

– Votre spécialité à la piscine?

– Flotter sur les vagues de la piscine de Mont-Choisi, à Lausanne.

– Vos premières larmes par amour?

– Les premières ont été effacées par les dernières, quand mon chat Milton est parti. J’ai mis au moins un an à m’en remettre.

– Combien de bains par semaine?

– Je n’en prends que quand j’ai de la fièvre. Sinon, je déteste. Ça ramollit.

– Votre plus belle odyssée?

– J’avais 14 ans. J’ai dû fuir le Pakistan avec ma sœur pour rejoindre nos parents en Iran. La guerre avec l’Inde venait d’éclater. On a voyagé en train puis en voiture. Je n’avais pas conscience du danger. En Afghanistan, on a vu plein de hippies. C’était magique!

– Et votre pire costume de bain?

– Un deux-pièces à frous-frous rembourré en haut pour cacher mon manque de poitrine. J’avais 12 ans.

– Votre vie: un verre à moitié vide ou à moitié plein?

– Un verre plein que je n’ai pas le temps de vider.

Les douches froides, à quoi ça sert?

– A se sentir jeune. L’effet dure cinq minutes.

– Votre plus grand plongeon?

– Oser dire non.

– Votre record de ricochets?

– Je préfère ramasser des galets pour les autres. Une fois, j’en ai ramassé 50.

– Une saison en eaux troubles…

– Le doute en plein travail.

– Henniez bleue ou Henniez verte?

– Jamais d’eau en bouteille.

– Un mot avec un e dans l’o?

– Cœur. Tout passe par le cœur chez moi. C’est le mot le plus important avec un e dans l’eau.

– Qu’est-ce qui vous fait perdre pied?

– Les départs. Tous les départs. L’angoisse de ne jamais pouvoir revenir me rend totalement désorganisée. Et je la transmets à mon entourage.

– Qu’entendez-vous quand vous avez la tête sous l’eau?

– Mon corps. C’est un moment de retrouvailles avec moi-même.

– Qui pour une leçon privée de natation?

– Michael Phelps.

– Quel goût a l’eau bénite?

– Le goût de moisi.

– La seule musique qui soit plus belle que celle des vagues?

– Un merle qui chante au-dessus d’une rivière.

– Sticks de poisson ou caviar?

– Ni l’un ni l’autre ne sont éthiques. Une boîte de petits pois remplace très bien une boîte de caviar. Arrêtez le massacre!

– Sel de mer sur la peau. Vous rincez ou vous léchez?

– Je lèche avant de rincer.

– A quoi servent les jacuzzis?

– A tomber amoureuse. C’est ce qui m’est arrivé chez des amis, avec un homme que je connaissais déjà. On vit toujours ensemble.

– Aujourd’hui, qui sont les sirènes que nous n’entendons pas?

– Les animaux qui souffrent.

– Pour qui était votre dernier mollard?

– C’était au restaurant. J’ai craché un plat d’épinard où j’avais trouvé une moitié de cafard.

– Quelle boisson pour accompagner votre dernier repas?

– Un vin rouge du Languedoc.

– Ô rage, ô désespoir…

– Sors-moi de là! (je m’adresserais à mon ange gardien).

Graphiste-illustratrice, auteure des BD Milton