Pendant des années, l’industrie a accrédité l’idée que les hommes s’étaient mis aux produits de beauté. Souvent: pur mensonge marketing.

Ces cinq dernières années, un changement semble s’être opéré. L’influence des sportifs qui «virilisent» des produits naguère taxés d’efféminés? L’habitude, prise par les jeunes garçons, de passer du temps devant le miroir de la salle de bains, armés d’un tube de gel capillaire?

Chez Manor, depuis 3 ans, on note une réelle augmentation des ventes des produits de soin, crèmes, eaux de toilette. Les hommes, plutôt jeunes, demandent beaucoup de conseils. Ce sont eux qui achètent et non plus leur conjointe. Le client tournerait en moyenne avec 3 eaux de toilette dans sa salle de bains, contre une seule il y a encore quelques années.