Léger calme avant la tempête. Les incendies qui ravagent les alentours de Sydney depuis le 24 décembre ont ralenti leur avancée hier. Des vents moins violents et une température en chute de 10 degrés ont permis aux 5000 pompiers de mieux combattre les flammes qui ont déjà détruit plus de 150 maisons. Cette accalmie devrait toutefois ne pas durer. Les météorologues annoncent pour ce week-end la venue de vents chauds très violents qui chasseront les nuages et permettront au soleil d'écraser les habitants de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud sous une chaleur de 36 degrés. Cette fournaise devrait accélérer la propagation des feux.

Josephine Quigley, elle, a déjà tout perdu. Un an après le décès de son fils dans un accident de voiture, cette habitante de Warragamba, une petite ville de la grande banlieue de Sydney, a vu sa maison partir en fumée. Tout près de là, le Père Evans a abandonné sa demeure aux flammes, préférant sauver sa petite église catholique en l'aspergeant d'eau. «J'ai tout perdu, a expliqué le prêtre au premier ministre fédéral, John Howard, en visite dans cette zone ravagée. Je ne possède plus rien à part les vêtements que je porte. Je voulais sauver les meubles de mon père et de ma mère et leurs cadeaux de mariage datant de 1910, mais il faisait trop chaud. J'ai perdu un calice dans lequel se trouvait le diamant de ma mère.»

Les pompiers se demandent quel plan préparer pour tenter de lutter contre la multiplication des brasiers prévus pour ce week-end. Des soldats du feu des Etats du Queensland, d'Australie-Méridionale, d'Australie-Occidentale et de Victoria se préparent à se rendre à Sydney pour assister leurs collègues épuisés. Des sapeurs américains, qui avaient reçu l'aide des Australiens lors des immenses incendies qui avaient ravagé il y a quelques années le parc de Yellowstone, ont également proposé leurs services. Bizarrement, la Nouvelle-Galles du Sud ne semble posséder aucun Canadair. De rares hélicoptères déchargent des énormes seaux remplis de 600 litres d'eau, des moyens qui semblent bien limités face à l'étendue des incendies.

La police australienne a annoncé jeudi la création d'une mission d'enquête chargée de retrouver d'éventuels pyromanes.