«Indiennes», joli mot. On pense aux peuples des Indes, aux Amérindiens, aux Amazoniens. Le terme désigne aussi des tissus de coton teint, peint ou imprimé, produits à l’origine en Inde. L’Europe au XVIIe siècle s’arrachait ces étoffes qui, outre leur éclat, offraient l’avantage de résister aux lavages contrairement à la soie ou au lin. Le Vieux-Continent en fit commerce massivement en développant une industrie locale après avoir copié les techniques indiennes (sans le même savoir-faire).