Il faut parfois s’interrompre parce que le bruit dérange: les opérations de désamiantage ne sont pas terminées dans l’ancienne école de la rue Liotard où Inès Lamunière a installé Designlab-architecture (dl-a), après un détour par la rue Gourgas, sur l'ex site industriel de la SIP. Ici encore un lieu mixte, atypique, offert à toutes les reconversions. «Voyez cette hauteur de plafond, elle permet tous les usages, un bureau, un atelier, une maison…» Le regard vers le haut, toujours, Inès Lamunière soupèse les volumes, les verticalités.

A la fois architecte et professeure, elle ne se contente pas d’avoir une vision, elle l’explique. C’est comme ça, elle baigne dans l’espace depuis toujours. Parmi ses réalisations, la clinique psychiatrique d’Yverdon-les-Bains, l’école du quartier de Cressy, ou l’Opéra de Lausanne… C’est elle qui avait transformé les bureaux du Temps à Cornavin quand le journal était encore à Genève. Son père a construit la tour Edipresse à Lausanne, elle-même a déjà rénové la tour de la RTS avec son ex-associé de toujours Patrick Devanthéry, et va s’attaquer au prochain sommet de cette Genève qu’elle aime tant: une tour de 90 mètres dans le quartier Praille-Acacias-Vernets, ce quartier emblématique des nouvelles ambitions de la ville en matière de logement et d’urbanisme. Rencontre.