La Fédération allemande des pédiatres estime que soumettre un enfant à une opération consistant à percer un trou dans une oreille constitue une «blessure corporelle» comme la circoncision, selon son président cité dans le Frankfurter Sonntagszeitung à paraître dimanche.

«Percer un trou dans une oreille constitue à nos yeux une blessure corporelle, et une atteinte à l’intégrité de l’enfant au même titre que la circoncision», déclare le président de l’organisation Wolfram Hartmann. Ce dernier souligne que le trou dans le lobe de l’oreille est une «blessure irréversible» car cette partie du corps ne repousse pas.

En Allemagne, ces déclarations interviennent sur fond d’un vif débat au sujet de la circoncision pour motifs religieux sur les jeunes garçons juifs et musulmans, une pratique qu’un tribunal de Cologne (ouest) a jugé en juin passible de poursuites. «La circoncision reste évidemment une atteinte de plus grande importance», poursuit M. Hartmann dans le journal dominical.

Vendredi, un tribunal d’instance de Berlin était appelé à se prononcer dans une affaire inédite en Allemagne qui opposait les parents d’une fillette de trois ans à un studio piercing. Selon les dires des parents, l’enfant avait elle-même demandé que lui soient percées les oreilles pour son anniversaire. Les parents réclamaient 70 euros de dédommagement à cette enseigne au motif que leur enfant avait été traumatisée et s’était plainte de douleurs dans les jours qui ont suivi l’opération.

Les deux parties étaient finalement parvenues à un accord amiable, le studio acceptant la requête de la famille. Mais le président du tribunal n’avait pas exclu des suites à cette affaire, faisant part de son intention de transmettre «probablement» le dossier au parquet.