Depuis octobre 2001, Apple a vendu 90 millions d'iPod. Bien sûr, on en trouve beaucoup au bout des dizaines de paires d'écouteurs blancs que l'on croise chaque jour. Mais plusieurs millions de baladeurs sont invisibles. Ils sont nombreux à croupir au fond de tiroirs poussiéreux, abandonnés là par des propriétaires affligés par les performances lamentables de leur batterie. Prenez un iPod de troisième génération, commercialisé dès mars 2003: neuve, la batterie affichait une autonomie de huit heures. Mais après deux à trois ans, c'est souvent un miracle si elle atteint les deux heures. La tentation est donc grande de délaisser l'appareil chèrement payé.

Heureusement, des petits malins bricoleurs ont flairé le filon. A Genève, Darko, Didier et Robert inaugurent ce mercredi leur PodSpital, un atelier de réparation de baladeurs. Le trio de trentenaires baigne depuis des années autant dans l'univers Mac que dans celui de la musique - Didier est d'ailleurs un membre du groupe Knut. Ils sont bien sûr fous d'iPod - «je dois avoir tous les modèles sortis depuis 2001», sourit Darko. «On a commencé par démonter quelques baladeurs pour changer la batterie, raconte Didier. On s'est ensuite attaqué au disque dur, à l'écran, en regardant aussi ce que font des spécialistes à l'étranger. Et avec le matériel et l'expérience, on a décidé de se lancer.» Et de créer une petite clinique pour iPod, avec des prix plutôt doux: environ 70 francs pour l'installation d'une nouvelle batterie, 200francs pour un nouveau disque dur de 20 Go et une petite centaine de francs pour un nouvel écran. On est très loin des tarifs officiels d'Apple, chez qui l'iPod n'est garanti qu'un an - il est possible d'acheter une garantie supplémentaire de 12 mois. La société exige ensuite entre 99 et 139 francs par batterie, et 375 francs pour la réparation d'un iPod âgé de quelques mois.

L'équipe de PodSpital se procure des pièces en Asie et outre-Atlantique, mais aussi via des particuliers. «Nous sommes une association, pas une société, précise Darko. Notre but n'est pas le profit, mais d'aider les propriétaires d'iPod et d'éviter que les baladeurs finissent rapidement au fond d'une poubelle. Nous avons ainsi eu l'idée de créer une banque d'organe.» Si votre iPod est irréparable, vous pouvez ainsi le confier à l'équipe de PodSpital. Pour chaque pièce réutilisée sur un autre iPod, vous recevrez un bon valable dans le magasin Sounds Records, à Genève. Ainsi, vous pouvez recevoir jusqu'à trois CDs chez Sounds pour un baladeur hors d'usage. Et ça marche: l'équipe de PodSpital a déjà reçu les organes de deux iPod, et en moyenne quatre baladeurs sont déposés chaque jour pour réparation.

Même s'ils ont tous obtenu les certifications nécessaires par Apple pour dépanner des Macs, Darko, Didier et Robert n'ont pas eu de contacts directs avec la société. «Ça ne doit pas faire de l'ombre à Apple, puisque les utilisateurs d'iPod savent ainsi qu'ils ont un service après-vente efficace», estime Didier. Mais l'équipe de PodSpital ne se contente pas de réparer le baladeur: elle propose de «booster» sa mémoire. «On a réussi à augmenter sa capacité en remplaçant le disque dur par des cartes Compact Flash, dont le prix ne cesse de baisser», glisse Darko.

Les Genevois ne sont pas les premiers à ouvrir une telle clinique. Entouré d'autres étudiants, Matthias Studer tient depuis plusieurs mois un petit atelier à Neuchâtel. «Je reçois entre cinq et quinze iPod à réparer par jour, explique-t-il. Nous redonnons une nouvelle jeunesse à la batterie et effectuons aussi des réparations.» L'équipe de PodSpital se fournit d'ailleurs en partie chez Matthias Studer pour son matériel. Celui-ci demande 50 francs pour restaurer presque complètement l'état d'une batterie, et 90 francs pour la changer.

Les bricoleurs suisses ne vont pas chômer de sitôt: l'iPhone, promis pour mi-juin aux Etats-Unis et peut-être l'hiver prochain en Suisse, s'annonce plutôt fragile...

Adresses utiles: PodSpital se trouve à Genève, dans le magasin Sounds Records au 8, avenue du Mail.

Sur le web: http://www.macworks.ch/podspital et http://www.myspace.com/podspital

Matthias Studer: http://www.macianer.com