Le milieu du tourisme n’allait pas manquer l’occasion. Face à la popularité des séries tournées dans la ville, surtout The Killing, Borgen et The Bridge, des opérateurs privés proposent des tours dans les traces des personnages de fiction. Des prospectus sont déposés au bureau principal de l’Office du tourisme. On peut toutefois faire sa propre balade.

Christiansborg: le «château» abritant le parlement et les services de la première ministre. Bien sûr, les fidèles frémiront en se promenant dans les galeries couvertes, de chaque côté de la cour principale, où sont tournées de nombreuses scènes de dialogue de Borgen, lorsque Birgitte Nyborg discute stratégie politique au pas de charge avec ses conseillers. Au reste, le palais abrite plusieurs musées.

L’Hôtel de Ville: incontournable même pour le tourisme ordinaire. Mais les amateurs, surtout de nuit, songeront immédiatement à cette (belle) façade devenue emblème de la piste politique de The Killing. Ces temps, comme plusieurs grandes places de la ville, celle de l’Hôtel de Ville est prise en partie par le chantier du métro.

Le commissariat de police (Polititorvet 1, au sud de Tivoli, en descendant sur Bernstorffsgade): a priori, on ne peut y entrer, mais le bâtiment, avec ses fenêtres en quasi-impostes, vaut le coup d’œil. Surtout que l’on peut y jeter un coup d’œil en songeant au bureau de Sarah Lund, dans The Killing, avant d’aller visiter la glyptothèque, située à quelques pas.

L’église des funérailles de Nanna dans The Killing (à l’angle de Rantzausgade et J. Brochmands Gade): charmant édifice, qui offre en outre la possibilité de se promener dans la commune de Frederiksberg.

Le mémorial de Ryvangen, à Hellerup: là, il faut quitter le centre-ville. En train, compter une dizaine de minutes pour Hellerup. Attention, pour accéder au mémorial, dédié aux résistants de l’occupation allemande, il faut marcher vers le sud depuis la gauche de la descente du train – les riverains ne sont pas tous au courant de l’emplacement exact… C’est ici que furent tournées, en partie, les scènes d’ouverture et de clôture de la deuxième saison de The Killing. Au sud du mémorial proprement dit, un agréable bois offre une belle promenade. Au bout, on peut prendre un bus pour revenir au centre, sur Kogens Nytorv.

Le pont sur l’Oresund: presque le personnage principal de Bron/Broen (The Bridge). Le prendre en car, ce qui permet de mieux profiter de la vue au sortir du tunnel qui le précède, depuis Copenhague, et le long des 7 845 mètres au total de cet ouvrage impressionnant. En sus, un moyen sériephile pour aller passer une demi-journée, ou plus, à Malmö.