Au Japon, les hikikomoris seraient entre 500 000 et 1 million, soit près de 3,3% de la population âgée de 15 à 50 ans¹. Ce mot, issu du verbe japonais hikikomoru, qui signifie «se cloîtrer», désigne des personnes – en majorité des jeunes garçons âgés de 15 à 25 ans – qui vivent recluses dans leur chambre, pendant au moins six mois, et parfois pendant des années. Ces confinés volontaires s’enferment en général chez leurs parents, qui ne les voient plus guère mais vont parfois jusqu’à déposer des plateaux-repas devant leur porte, ou même des seaux pour qu’ils puissent faire leurs besoins…