Le médicament anti-cholestérol Baycol/Lipobay a causé la mort de quatre nouvelles personnes en Allemagne, portant jeudi le nombre de décès à 39. Les Etats-Unis, l'Espagne et la France ont déjà été touchés. L'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments avait déjà remarqué 481 cas de graves effets secondaires sur des personnes traitées au Lipobay et s'apprêtait à interdire la vente des substances concernées. Privant six millions de patients, l'entreprise Bayer retirait déjà mercredi le Baycol/Lipobay du marché suisse comme du reste du monde.

En Suisse, Monique Helfer de l'Office intercantonal du contrôle des médicaments (OICM) ne signale aucun décès ou grave effet secondaire lié à la prise du Baycol/Lipobay.

Ce traitement contre le cholestérol entraîne des effets secondaires dus à la Cérivastatine, principe actif: cette substance peut provoquer une faiblesse musculaire (rhabdomyolyse) et conduire à la mort du patient lorsque des organes vitaux sont atteints. La dégénérescence musculaire, déjà indiquée comme effet indésirable dans la notice d'information du médicament, s'accompagne de symptômes comme des douleurs musculaires, des faiblesses, de la fièvre, de l'urine sombre ou des vomissements.

Interférence médicamenteuse

Les autorités américaines de la santé ajoutent que la prise simultanée du Lipobay et du Gemfibrozil – un autre anti-cholestérol – est responsable de 12 décès sur les 31 répertoriés sur leur territoire. L'association de ces deux familles de médicaments n'a toutefois entraîné aucun accident en Suisse. Monique Helfer conseille aux patients traités avec du Lipobay de ne pas modifier leur prescription de leur propre initiative et d'aller consulter leur médecin.