Etre impertinent. Frondeur. Ironique. Insolent et critique. Tel est le rôle dévolu au Jura

et à son minuscule arteplage durant Expo.02.

Le principe acquis, reste à le concrétiser.

«Comment perturber et donner un sens à son action, sans tomber dans la tarte à la crème gratuite?», se demandent jour après jour Juri Steiner et Vincent Jacquemet, capitaine Crochet et Mousse de la barge de 30 mètres sur 10 qui fera office d'arteplage mobile du Jura.

Pas facile, à la vérité, d'être les pirates agréés d'un bastringue comme Expo.02. L'équipage du capitaine Steiner s'offre un banc d'essai ce week-end, au Marché-Concours de chevaux de Saignelégier, où Expo.02 est l'invitée d'honneur.

Les pirates auraient aimé pousser le décalage jusqu'à organiser une course folklorique de chevaux sur la Transjurane, «expression de la modernité jurassienne». Faute d'autorisation fédérale, ils se rabattront sur des paris illégaux autour des courses campagnardes et organiseront un combat de boxe entre un puncheur gavé de steaks de cheval et un challenger végétarien. Histoire de briser un tabou au pays du cheval idolâtré.