Le kung-fu de Shaolin se caractérise par la croyance en un pouvoir surnaturel et se distingue par un système d'arts martiaux magiques, est-il écrit dans un texte introductif du temple. Il se compose de centaines de mouvements regroupés en 72 séries de techniques incluant l'attaque, la défense et le combat.

Les moines, qui ne portent jamais le premier coup, ont recours à l'épée, au couteau, à la lance et au bâton, mais leur force essentielle est le «qi», la concentration d'énergie, qui permet d'être rapide et puissant comme l'éclair. Il existe en Chine des centaines de maîtres ou d'écoles se réclamant plus ou moins de l'école de Shaolin.