Joanna Pennington était secouée de sanglots, trahissant les quatre jours d'angoisse qu'elle venait de vivre. Mais, pour cette mère de la banlieue de Manchester, le cauchemar est terminé: sa fille Shevaun, 12 ans, qui avait fugué samedi après s'être entichée sur Internet d'un ex-Marine américain de 31 ans, est revenue à la maison hier après-midi, saine et sauve et, d'après les inspecteurs, sans avoir subi la moindre violence.

L'homme avec qui elle s'était envolée, Toby Studabaker, a été appréhendé à Francfort par la police allemande, sous mandat d'arrêt international pour enlèvement. Il fera probablement l'objet d'une extradition vers la Grande-Bretagne.

L'affaire a tenu en haleine tout Albion. Samedi, prétextant un rendez-vous entre copines, Shevaun Pennington avait rejoint à l'aéroport de Manchester Toby Studabaker, l'homme avec lequel elle avait noué une cyber-liaison au cours des innombrables heures qu'elle passait à converser sur la Toile. Selon les dires de la famille de l'Américain, la jeune fille lui avait menti sur son âge, lui faisant croire qu'elle avait 19 ans.

Des propos qu'il s'agira de vérifier, étant donné que l'ancien soldat, qui avait combattu les talibans, puis perdu sa femme décédée du cancer, avant d'être démobilisé en juin dernier, avait préalablement fait l'objet de deux enquêtes aux Etats-Unis pour attouchements à l'encontre d'une adolescente de 12 ans – procédures qui n'avaient pas abouti.

Les pérégrinations du «couple» ont été difficiles à suivre, et ont donné lieu à quelques tiraillements transmanche entre polices, les Français démentant d'abord que les fugueurs soient passés par Paris, puis affirmant que l'adolescente avait pris l'avion du retour pour Liverpool.

Finalement, c'est en Allemagne que les deux ont été repérés. Shevaun, qui venait de passer son deuxième coup de fil à sa maman, pour lui dire qu'elle allait bien, qu'elle n'était pas retenue contre son gré et qu'elle rentrait, a passé par Stuttgart puis Amsterdam avant de regagner Manchester. Studabaker a été arrêté alors qu'il errait seul dans une rue de Francfort.